L’orientation de l’épargne vers des projets porteurs d’avenir

Abstract background stock indices and graphs

Comment arrêter les dérives bancaires persistantes, les spéculations outrancières, la recherche de profits excessifs mettant à bas des économies et provoquant chômage et pauvreté ?

Les « plus de 50 ans », grands-parents effectifs ou potentiels, veulent agir efficacement. Ils disposent d’un patrimoine, de revenus et souvent de titres de placements plus importants que chez les autres catégories d’âge.

Ils orienter leurs investissements vers les entreprises développant les économies d’énergie, les énergies renouvelables et toutes innovations en matière de production, distribution, consommation et financements, et voire même changer de banque.

Les Grands-Parents se bougent pour le climattechnicien du solaire

Avec ses adhérents, l’association Grands-Parents pour le Climat France a participé à une campagne d’appel à investissement citoyen « Epargnons le Climat » lancée par la coopérative financière « Energie Partagée » pour le développement de projets de production d’électricité issue des énergies renouvelables.

Une table-ronde publique avec pour invités, Corinne Lepage, ancienne ministre de l’environnement et Claude Alphandéry, ancien banquier militant de l’économie sociale solidaire, a appelé plus de douze millions de grands-parents français à se mobiliser financièrement pour soutenir l’économie d’un autre système énergétique.

D’autres partenariats comme, par ex. Terre de Liens,  suivront pour mieux faire connaître les initiatives novatrices conduites par des jeunes entreprises porteuses de sens et ouvrir des opportunités d’investissement citoyen d’avenir compatibles avec les projets et les ressources des grands-parents.